1. Accueil
  2. S'inspirer
  3. Les aménagements
  4. Comment aménager une salle de bain pour personnes à mobilité réduite ?
Les aménagements

Comment aménager une salle de bain pour personnes à mobilité réduite ?

Quel que soit votre âge ou votre condition physique, votre salle de bain doit rester un lieu de détente, pratique et confortable. Aménager votre salle de bain pour la rendre accessible à tous, y compris aux personnes en situation de handicap, vous permettra de rester chez vous le plus longtemps possible. Découvrez nos conseils pour aménager une salle de bain pour personnes à mobilité réduite (PMR).

Un espace dégagé et sécurisé

Première étape très importante pour rendre votre salle de bain accessible, l’espace. Vous devez pouvoir circuler aisément dans la pièce. Le sol doit être anti-dérapant pour éviter tout risque de glissade.

Dans le cas d’une personne en fauteuil roulant, plusieurs éléments sont également à prendre en compte :

  • Une porte d’accès d’au moins 90 cm de large. Si vous manquez de dégagement pour une telle ouverture de porte, vous pouvez opter pour une porte coulissante.

  • Un espace suffisant pour permettre à un fauteuil de faire demi-tour : 1,50 m de diamètre.

Choisir les bons sanitaires

Le lavabo

Pour éviter tout risque de brûlure, optez de préférence pour un robinet avec mitigeur thermostatique. Pour permettre une station debout en toute sécurité, vous pouvez installer des barres de maintien de chaque côté du lavabo.

Amenagement salle de bain PMR

Pour les personnes en fauteuil roulant, quelques adaptations supplémentaires sont à prévoir :

- Pour permettre une utilisation en position assise (en fauteuil roulant ou sur une chaise), le lavabo doit être autoportant et placé à une hauteur suffisante (70 cm d’espace entre le bas de la vasque et le sol).

- Le siphon devra être décaler pour ne pas gêner l’accessibilité. Il existe dans le commerce des vasques spécialement conçues pour les personnes à mobilité réduite, n’hésitez pas à vous renseigner en magasin.

- Si nécessaire, choisissez un robinet avec une poignée allongée ou un robinet avec capteur, qui se déclenche automatiquement lorsque vous passez les mains devant.

Les toilettes

Pour faciliter l’utilisation au quotidien, il est préférable d’opter pour des WC surélevés ou d’utiliser un réhausseur. La cuvette doit être idéalement placée à 50 cm du sol. Comme pour le lavabo, vous pouvez installer des barres de maintien de chaque côté des toilettes pour faciliter les mouvements.

Enfin, si l’aménagement concerne une personne en fauteuil, il est important de prévoir également de l’espace sur un des côtés du WC pour y placer le fauteuil roulant.

La douche/La baignoire

L’idéal est d’installer une douche à l’italienne qui permet un accès simplifié à la douche. Cependant, il n’est pas toujours possible d’installer une douche de plain-pied pour des raisons techniques. Dans ce cas, il est alors préférable d’opter pour une douche avec receveur extra-plat, de 2 à 4 cm de hauteur maximum.

Si vous ne pouvez pas opter pour un espace douche ouvert, choisissez des portes pivotantes ou coulissantes, sans seuil, avec un accès suffisamment large. L’intérieur de votre douche doit être équipé d’un receveur antidérapant, de barres d’accès et de maintien, ainsi que d’un siège de douche, pour une utilisation en toute sécurité.

Enfin, la robinetterie et la douchette doivent être installées à une hauteur accessible pour tous.

Kinemagic Sérénité+ - mixte - angle - mécanique - porte coulissante - 2900x1585

Pour faciliter l’aménagement de votre salle de bain, il existe des solutions de remplacement de baignoire ou douche par une douche sécurisée, intégralement équipée pour les seniors. Kinedo vous propose la solution Kinemagic, qui s’installe en moins de 2 jours à la place de votre ancien équipement, dans gros travaux de plomberie ou de maçonnerie.

Duo pack Sérénité+ - en niche - tablier full verre - 2900x1585

Si vous souhaitez conserver une baignoire dans votre salle de bain, choisissez plutôt un combiné bain douche qui permettra d’entrer dans la baignoire sans avoir à l’enjamber.

Kinedo vous propose par exemple le combiné douche/bain Duo Sérénité+, une solution sécurisée qui offre les avantages de la baignoire et de la douche. Duo Sérénité+ est une baignoire à porte, dotée d’un pare-bain en verre transparent avec volet pivotant à 180° limitant les éclaboussures, d’une barre de maintien et d’un siège rabattable. Vous pouvez également ajouter des accessoires d’accessibilité en option.

Choisir des meubles et accessoires adaptés

Les meubles

Côté meubles, évitez les meubles aux angles trop pointus qui pourraient blesser. Pour les utilisateurs en fauteuil, il est préférable d’opter pour des meubles peu profonds et ouverts, ou faciles à ouvrir. Fixez les à une hauteur accessible à tous.

Les accessoires

Pour qu’une salle de bain soit pratique et confortable pour une PMR, il est nécessaire de bien placer l’ensemble des accessoires : miroirs, étagères, panier à linge, sèche-serviettes…

Veillez à les rendre facilement accessibles à tous, le porte-serviette doit par exemple être placé près de la douche ou de la baignoire.

Pour une personne en fauteuil roulant, il faut là encore installer les équipements à une hauteur accessible à tous.

Les interrupteurs et les prises doivent également être facilement accessibles à tous. Pensez à choisir des modèles bien visibles et faciles à manipuler.

 

Financer l’aménagement de votre salle de bain

Il existe de nombreux dispositifs pour financer l’aménagement d’une salle de bain pour une personne à mobilité réduite.

Le crédit d’impôt

D’une valeur allant jusqu’à 25% du montant total des travaux, plafonné à 5 000 € pour une personne seule et 10 000 € pour un couple, le crédit d’impôt s’adresse aussi bien aux propriétaires, qu’aux locataires et occupants à titre gratuit.

Les conditions d’attribution :

  • Etre bénéficiaire d'une pension d'invalidité pour accident de travail ou d'une pension militaire d'invalidité et des victimes de la guerre, de 40 % au moins ;

  • ou être titulaire de la carte « mobilité inclusion » mentions « invalidité », »priorité » ou « stationnement pour personnes handicapées » ;

  • ou bénéficier de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA).

L’aide des caisses de retraite

Cette aide concerne les retraités du régime général et les retraités de l’Etat. Son montant est variable, de 30 à 65% du montant des travaux, avec un plafond de 3500 euros.

Les conditions d’attribution :

  • Etre retraité du régime général à titre principal ;

  • être reconnu en GIR 5 ou 6 ;

  • ne pas dépasser le plafond de ressources.

L’aide financière « Habitat Facile » de l’Agence Nationale de l’Habitat

Cette aide peut être accordée aux personnes en situation de handicap et aux seniors souhaitant rester vivre convenablement à leur domicile.

Pour être éligible à cette aide, il faut que le logement concerné ait été construit il y a plus de 15 ans.

Le montant de l’aide est ensuite calculé en fonction des ressources du foyer, avec un plafond allant de 7 000 à 10 000 €. 

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’APA est destinées aux personnes de plus de 60 ans concernées par une perte d’autonomie, GRI 1 à 4.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

La PCH s’adresse uniquement aux personnes de moins de 60 ans. Pour l’obtenir, il suffit de s’adresser à la Maison Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) de votre lieu de résidence.

 

Avant de vous lancer dans les travaux d’aménagement de votre domicile, nous vous conseillons vivement de consulter l’ensemble des aides disponibles et leurs conditions précises. En effet, on notera par exemple que certaines aides ne sont pas cumulables. N’hésitez pas à consulter le site du gouvernement dédié aux personnes âgées.

Vous l’avez compris, une salle de bain doit être pensée bien en amont pour convenir à tous les utilisateurs, y compris les personnes à mobilité réduite.