1. Accueil
  2. S'inspirer
  3. Les aménagements
  4. Douche à l'italienne : Le guide complet
Les aménagements

Douche à l'italienne : Le guide complet

Vous êtes en construction ou en rénovation de votre habitation et vous avez toujours rêvé d’y installer une douche à l’italienne ? Pratique, élégante et fonctionnelle, la douche à l’italienne est plus en vogue que jamais. Capable de s’adapter à toutes les salles de bain et à tous les styles, elle possède de nombreux atouts mais engendre également quelques contraintes. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la douche à l’italienne !

La douche à l’italienne en quelques mots

Initialement, la douche à l’italienne est une douche ouverte, de plain-pied, entièrement carrelée, du sol au plafond.

Sans démarcation avec le sol, elle se fond dans le décor de la salle de bain et s’adapte à toutes les tailles et toutes les configurations de salle de bain.

Depuis quelques années, la définition de la douche à l’italienne a évolué, il s’agit aujourd’hui d’une douche de plain-pied ouverte, mais pas nécessairement carrelée.

 

Quels sont les avantages d’une douche à l’italienne ?

Une douche à l’italienne est un choix particulièrement intéressant dans une salle de bain étant donné qu’elle offre de très nombreux avantages.

Pour commencer, il s’agit d’une solution qui se distingue par son esthétisme évident. Qu’elle soit complètement ouverte ou simplement séparée du reste de la pièce par une paroi vitrée, la douche à l’italienne procure un réel sentiment d’espace. La continuité de sol lui permet également de s’intégrer parfaitement dans votre salle de bain, pour un rendu très élégant.

En second lieu, la douche à l’italienne est extrêmement pratique. Tout d’abord, elle convient à toutes les salles de bain, que ce soit en termes de taille ou de configuration. Souvent réalisée sur mesure, elle peut s’adapter à toutes les contraintes d’espace.  De plus, l’absence de démarcation au sol facilite l’accès à l’espace douche et simplifie le nettoyage au quotidien.

Enfin, la douche à l’italienne offre une utilisation particulièrement sécurisante grâce à l’absence de marche. Ce détail supprime en effet le risque de chute et offre un confort inégalable au quotidien, que ce soit pour les jeunes enfants, les séniors, ou les personnes à mobilité réduite.

Douche-italienne

Les points de vigilance à prendre en compte pour installer une douche à l’italienne

Installer une douche à l’italienne nécessite de réaliser une brève étude de faisabilité. En effet, il est nécessaire de prendre en compte plusieurs critères importants pour que votre installation soit pérenne :

  • Vous devez pouvoir creuser le sol sur 5 à 10 cm environ afin de pouvoir positionner le système d’évacuation, et le receveur.

  • Le débit d’évacuation doit être élevé, afin d’éviter tout risque d’inondation dans la salle de bain. Ce facteur est d’autant plus important si la douche à l’italienne est intégralement ouverte.

  • La pente au sol et la pente de l’évacuation doivent être suffisantes pour garantir un écoulement efficace de l’eau.

  • L’installation doit être parfaitement étanche. Si vous n’intégrez pas de receveur dans votre douche à l’italienne, veillez à poser un matériau assurant l’étanchéité de l’installation au sol.

Enfin, même si cela n’entre pas dans les critères techniques lors de l’installation, n’oubliez pas de choisir un revêtement antidérapant pour le sol, pour une utilisation en toute sécurité.

Bien choisir les différents éléments de la douche à l’italienne

Installer la douche à l’italienne de ses rêves implique forcément de bien choisir les éléments qui la composent. En voici un aperçu complet.

a. Le receveur

Plusieurs options s’offrent à vous pour le sol de votre douche à l’italienne :

  • L’installation sans receveur : il s’agit de la version historique de la douche à l’italienne, elle ne comprend pas de receveur, le sol est simplement revêtu d’un carrelage ou d’une mosaïque. Installer une douche à l’italienne sans receveur est une technique pointue qui nécessite une réelle expertise.

  • Le receveur à carreler : très pratique, le receveur à carreler facilite l’installation de la douche à l’italienne, en garantissant notamment une bonne pente d’évacuation. Une fois installé, vous pouvez ensuite poser le carrelage de sol que vous souhaitez. Attention toutefois à bien travailler l’étanchéité sur les côtés du receveur lors de sa pose.

  • Le receveur extra-plat à encastrer : s’il ne permet pas une continuité de carrelage au sol, le receveur extra-plat reste cependant très esthétique et apporte un réel confort à l’installation et à l’utilisation. En effet, il ne nécessite pas la pose d’un carrelage et permet de garantir une bonne étanchéité et un bon écoulement. C’est le cas par exemple du receveur Kinerock Evo, un receveur extra-plat découpable, qui présente un aspect texturé très élégant.

b. Le revêtement

Pour une douche à l’italienne classique, le carrelage du sol et des murs sera identique au reste de la salle de bain.

Si vous souhaitez délimiter visuellement votre espace douche, vous pouvez opter pour un carrelage différent, ou même pour un autre matériau (béton ciré, pierre, panneaux muraux…).

Quel que soit le revêtement choisi, veillez à ce qu’il soit adapté aux pièces humides, et avec des propriétés antidérapantes pour le sol.

paroi-Kinequartz

c. La paroi

Dans une douche à l’italienne, le choix d'installer une paroi est optionnel. En effet, celle-ci peut tout à fait être complètement ouverte et dans ce cas, aucune séparation physique n'est requise.Selon la configuration de votre salle de bain, une paroi de douche peut néanmoins s'avérer utile pour limiter les projections d’eau. Dans ce cas, il est conseillé de la choisir la plus discrète possible afin que celle-ci se fonde dans le décor et devienne presque invisible. C’est notamment le cas de la paroi de douche Kinequartz, qui présente des lignes très discrètes et une surface vitrée optimisée, pour un maximum de transparence.

d. La robinetterie

Le choix de la robinetterie est très important. Il en existe deux types qu’il est important de savoir distinguer afin de faire un choix avisé. Voici les deux familles de produits disponibles sur le marché :

  • La robinetterie apparente ou posée sur le mur : c’est le choix « classique ». Tout le système est apparent, ce qui en fait une option plus facile à installer et donc souvent plus économique. Il existe maintenant des robinetteries très design qui s’intègrent parfaitement dans une douche à l’italienne. Découvrez par exemple la colonne Aquamoon, aux lignes modernes et élégantes.

  • La robinetterie encastrée dans le mur : dans ce cas, le design est plus minimaliste. Seuls les mitigeurs et le robinet sont apparents alors que tout le reste du système est invisible. C’est l’option la plus discrète, mais un peu plus technique à installer et donc un peu plus onéreuse.

 

Vous l’aurez compris, la douche à l’italienne offre de nombreux atouts, que ce soit sur le plan esthétique ou pratique. Mais elle nécessite une véritable expertise technique, nous vous recommandons donc vivement de faire appel à un professionnel pour la configuration et l’installation de votre douche à l’italienne.